Le front apporte son soutien à la campagne « Don’t pay » en Belgique

Suite à l’explosion des prix de l’énergie, des milliers de personnes ne savent plus payer leurs factures. Combien de plus serons-nous cet hiver ? Ce lundi 17 octobre, les collectifs On Ne Paiera Pas et Wij Betalen Niet et le Front Rendre Visible l’Invisible se sont joints pour une conférence de presse devant le siège de Engie. Ensemble, ils donnaient rendez-vous à 10h45 au siège d’Engie Electrabel, bouvelard Simon Bolivar 34 pour dénoncer le rôle de cette entreprise, et plus largement le marché spéculatif de l’énergie, dans
la fabrique de pauvreté.

Des représentant·es de Wij Betalen Niet et On Ne Paiera Pas ont annoncé à l’occasion de cette journée le lancement d’une campagne nationale bilingue contre les factures insensées des fournisseurs d’énergie et pour une mobilisation décentralisée à travers tout le pays qu’ils détailleront. Des personnes de la région flamande, wallonne et bruxelloise étaient également présentes pour témoigner de leurs situations et de leurs initiatives.

Le choix du 17/10 n’était pas un hasard : c’est la journée mondiale de lutte contre la pauvreté. Cette année elle sera synonyme d’actions dans toute la capitale : une longue file devant une banque pour dénoncer la dématérialisation des services, une parade contre la faim dans les rues du centre de Bruxelles… et elle commencera par un rassemblement devant le siège d’Engie.

Le choix du lieu, le siège social d’Engie en Belgique, n’était pas non plus un hasard: Engie c’est l’entreprise qui s’est accaparé une partie conséquente de la production électrique belge et de la distribution d’énergie dans le pays. C’est le premier fournisseur d’énergie en Belgique. Or c’est aussi une entreprise privée, multinationale, cotée en bourse, qui promet des bénéfices à ses actionnaires quelles que que soient les circonstances. Sur ces seules dernières années, ce sont des milliards qui ont quitté l’entreprise pour abreuver les actionnaires. Autant de milliards qui nous prouvent que les prix pourraient être beaucoup plus bas, que de l’argent pour isoler les passoires énergétiques il y en a, et que l’énergie est une question collective et non un problème individuel.

On en a parlé dans les médias:

https://www.rtbf.be/article/prix-de-lenergie-le-mouvement-on-ne-paiera-pas-lance-une-campagne-nationale-11087462

https://www.lesoir.be/469465/article/2022-10-05/dont-pay-pourquoi-certains-citoyens-refusent-de-payer-leurs-factures

https://www.bruzz.be/videoreeks/maandag-17-oktober-2022/video-herbekijk-bruzz-24-met-de-internationale-dag-tegen-armoede

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s